Qu’est-ce que c’est mon zen ? Le zen de Deshimaru

Le zen de Deshimaru et les autres bouddhismes

 

Moi, je me suis assis dans un entrepôt en béton – Après 13 ans, j’ai compris

Moi – Deshimaru- quand je suis venu à Paris, également. Je ne suis pas allé à Notre-Dame, ni dans les musées. Je me suis seulement assis dans le dojo de Lamartine. Dogen écrit : » Bodhidharma ne put trouver son dojo ! » Moi aussi, je me suis assis dans un entrepôt en béton. Maintenant, j’ai un beau dojo, après 13 ans, j’ai compris, mes disciples m’ont aidé. Je n’avais ni d’amis ni de connaissances.

Alors, Bodhidharma partit, il partit s’asseoir pendant 9 années, on l’appelait « Le Brahmane qui regarde le mur. » Les autres bouddhismes sont en erreur, ils ne se trompent pas tellement mais ils ne sont pas Vrai, ce n’est pas l’essence, la véritable essence du dharma. La méditation de Bodhidharma n’est pas celle du Tibet ni le Yoga. Dogen a longuement écrit et comparé à ce sujet. Dogen a parlé de ces erreurs de l’histoire, les historiens ont publié mais Bodhidharma faisait de la méditation.

Bodhidharma s’entraînait à la méditation mais ce n’est pas pareil au yoga, aux autres méditations. Ce n’est pas pareil. Bodhidharma répète, il répète, il répète de nouveau, le Bouddha est son patriarche. C’est le vrai Dharma,  la véritable essence du dharma c’est seulement Bodhi-Dharma, et c’est pour cette raison qu’il s’appelle Dharma, le Dharma est très important. Mais il n’y a pas que le bouddhisme, le Christianisme aussi est le Vrai Dharma, l’ordre cosmique, il faut que vous compreniez.

Pour écouter l’intégralité de ce kusen, aller sur l’article précédent : Deshimaru explicite sur ce qu’est le Zen et la méditation zazen ?

Les plus grands maîtres ont recherché la grande vérité, l’ordre cosmique.

Chaque grand maître, Socrate, Confucius, le Christ recherche la Vérité. Les êtres humains aiment le matériel, ils vont dans une autre direction, ils ne fonctionnent qu’avec le cerveau gauche, Ph. Coupey se sert de son cerveau droit. Les grands maîtres ont toujours recherché la grande vérité. Les religions traditionnelles se sont trompées, les fondateurs ne se sont pas trompés, le Christ ne s’est pas trompé, le Christ s’est élevé contre la politique et les religions traditionnelles.

Le Christ voulait revenir sur l’originel, sur ce point-là, tous les grands maîtres étaient pareils, pas de moralistes, pas que de la morale mais décroître les désirs matériels, les habits de jouissances, on veut que cela soit pratique. Il ne faut pas  – vouloir – devenir animal.

Il faut avoir des habits, beaucoup d’habits … puis beaucoup vont dans les grands magasins. Beaucoup d’habits viennent des magasins, des marchands de fêtes en tous genres. Tous ces habits peuvent être changés en Kesa de moine – vêtement rapiécé de Bouddha composé de morceaux de tissu provenant des linceuls. Quand l’habit devient le Kesa alors c’est le grand bonheur, c’est heureux. On devient l’habit. Pour les gens qui font zazen, leurs habits, même leurs culottes sont une chose sacrée. A l’inverse, certains habits deviennent porno, ce n’était pas tellement heureux … Il y en a de toutes sortes. C’est la même chose pour la nourriture, le boeuf … si je mange ce boeuf, il en sera très heureux.

Cette vache, dans ce monde, dans sa vie prochaine, elle renaîtra en grand homme, elle ira au paradis … je prie. Il faut que vous possédiez ainsi cette vocation. Dogen a écrit ainsi.

En Chine, à cette époque, le zen voulait dire méditer. Alors tout le monde pensa que Bodhidharma médite, il s’entraîne, s’exerce à la méditation mais …

Il faudrait que vous possédiez ainsi cette vocation. Dogen avait écrit ainsi, il continuait, il continuait sur la même question. Dans un autre livre, il écrivit sur les maîtres de la forêt. Bodhidharma répète toujours la même chose, comme dans le Hekigan Roku … Il y avait d’innombrables méditations . Au temple de Shorin-Ji – forêt des bambous, connu sous le nom de temple de shaolin – , c’était la même chose. Bodhidharma fit zazen avec tout le monde mais il n’était pas Suzen, il ne s’entraînait pas à la méditation, il ne s’exerçait pas à méditer. A cette époque là, « zen » voulait dire méditer alors tout le monde voulait méditer. Personne n’étudia et tout le monde pensait que Bodhidharma médita.

Le zazen de Deshimaru est aussi ainsi, c’est de la méditation, c’est la posture qui est important. Il y a d’innombrables méditations, d’honorables méditations mais mon zen n’est pas du tout pareil, c’est différent, ce n’est ni du zen tibétain, ni du yoga. Dogen était différent, c’est le zen de Bodhidharma. Le Zen de Dogen, notre zen est différent, c’est très difficile, il n’y a que vous qui suivez mon zen, c’est très difficile.

Une dame m’a dit qu’au Japon, j’ai pu me souvenir d’une addition que j’ai oublié de payer. Un autre homme avait aussi raconté la même chose. Alors le zen, c’est pratique ! C’est complètement idiot !

Ils pensent que la méditation zen, zazen est la santé, le sexe devient fort mais cela est complètement idiot. Faire zazen ce n’est pas un entraînement à la méditation..

Il y a très peu qui pratiquent vraiment, ils pensent que Zazen est la santé, le sexe devient fort mais c’est complètement idiot de penser ainsi. Ce n’est pas du yoga. On fait zazen dans une boîte et on s’endort. Ce n’est pas le bouddhisme tibétain non plus.

Mais alors, qu’est-ce-que le zen ? Dogen écrit que c’est l’essence du véritable vrai zen. Ce n’est pas seulement de la méditation, c’est aussi une méditation, cela inclut la méditation mais ce n’est pas que la méditation. Par exemple, le Yin-Yang est né du Yi-King mais pas seulement …  Dans le Yi-King il n’y a pas que le Yin-Yang, la véritable essence du Yi-King c’est le Taoïsme mais les gens se trompent, vous devez comprendre profondément ce gyoji de Bodhidharma, c’est très long mais c’est très important. Dogen a parlé très longuement à ce sujet et si je commentais, cela durerait jusqu’en septembre (ce kusen a été prononcé pendant le camp d’été à la Gendronnière).

Faire zazen ce n’est pas un entraînement à la méditation. D’autres bouddhismes se trompaient à propos du zen de Bodhidharma, il est venu sans rien, sans même un sutra, il n’a amené que zazen.

Dans ce monde, chaque moment de la vie doit devenir zazen. Zazen est vivre avec l’ordre cosmique, s’harmoniser avec l’ordre cosmique et la nature.

Nombres de bouddhistes se trompent au sujet du zen de Bodhidharma, C’est très dommage ! Dogen a critiqué du fond de son esprit …

En général, les gens n’oublient pas une gratitude sociale, ils la conservent et c’est ce qu’on nomme « l’homme ». Mais,